La peur du gendarme

le 17/03/2011 L'AGEFI Hebdo

Alors que la Maison-Blanche propose une augmentation du budget du gendarme des marchés financiers américain, la SEC (Securities and Exchange Commission) de 28 % pour 2012 pour atteindre 1,4 milliard de dollars, les flagorneurs de Wall Street s’insurgent, réclamant eux une diminution de 30 %. Pas sûr pourtant que ce chiffre impressionne beaucoup… Après tout, c’est moins que le budget de Bank of America en marketing (2 milliards), que le total des compensations de Goldman Sachs au quatrième trimestre 2010 (2,3 milliards), que le budget de Citi en marketing et publicité (1,6 milliard), ou équivalent aux dépenses de JPMorgan en technologie sur cette même période… Avec un budget pareil, et alors que les pouvoirs de la SEC se sont accrus avec la régulation, en incluant désormais les hedge funds (149 milliards de dollars d’encours supplémentaires en 2010), les financiers de Wall Street n’ont pas de trop de soucis à se faire...

A lire aussi