Perfusions sous conditions

le 14/06/2012 L'AGEFI Hebdo

Dexia a déjà consommé la totalité de la première garantie temporaire des Etats belge, français et luxembourgeois, indispensable au refinancement sur les marchés de son bilan de 400 milliards d’euros (dont 87 milliards d’actifs gérés en extinction). La banque a en effet dû rembourser les lignes intragroupes apportées par son ancienne branche belge et souffre de l’évolution des taux d’intérêt. La Commission européenne s’oppose à la rémunération des Etats «proche de zéro» demandée pour le dispositif pérenne, arguant de son caractère anticoncurrentiel. Dexia renonce pourtant à la quasi-totalité de ses activités commerciales et devrait rester déficitaire cette année.

A lire aussi