L'avis de... Todd M. Schoenberger, managing directeur à Landcolt Trading*

« Pas de miracle à attendre en 2012 »

le 09/02/2012 L'AGEFI Hebdo

Comment jugez-vous les résultats des grandes banques publiés ces derniers jours ?

Ils sont décevants et démontrent que l’assainissement du secteur financier américain est loin d’être terminé. Mais il faut relativiser, c’est surtout l’activité financement et investissement qui souffre. Les établissements qui n’ont que des activités de banques de détail comme Wells Fargo s’en sortent bien. C’est aussi le cas des banques régionales.

Est-ce que, selon vous, l’année 2012 sera meilleure ?

Non je ne le pense pas. Il ne faut pas s’attendre à des miracles. La Réserve fédérale soutient énergiquement l’activité économique depuis plusieurs années sans que cela soit particulièrement efficace. L’environnement économique devrait rester difficile. Par ailleurs, les nouvelles mesures de régulation vont pénaliser les grandes banques. Enfin, l’attentisme et la prudence devraient être de mise sur les marches financiers, ce qui bien sûr va ralentir encore les activités de trading.

Pensez-vous que les résultats des grandes banques pour les prochains trimestres risquent de réserver de mauvaises surprises ?

Les attentes des analystes pour les grandes banques sont peu ambitieuses. Dans ces conditions, elles ne devraient pas avoir de mal à publier des chiffres en ligne avec les estimations. Mais cela ne voudra pas dire pour autant qu’ils sont satisfaisants et que les banques sont prêtes à jouer pleinement leur rôle pour accompagner la reprise de l’activité.

*Professeur d’économie à Cecil College et éditorialiste sur la chaine financière CNBC

A lire aussi