Pas de limite au jargon

le 26/05/2011 L'AGEFI Hebdo

La crise, qui a débuté en 2007, nous avait déjà donné son lot de termes inattendus, des crédits « subprime » aux « zombie banks ». Celle de la dette souveraine en zone euro n’est pas en reste. Les récentes discussions entre les gouvernements européens sur le sort de la Grèce se sont révélées une vraie mine d’or sur ce sujet. On y a parlé de « soft » et « hard » restructurations, de « brutal austerity » - comme si l’austérité pouvait être douce -, et même de reprofiling (reprofilage en français, une utilisation pour le moins inédite en sciences économiques). La crise étant loin d’être terminée, nul doute que de nombreuses surprises nous attendent encore. Le jargon financier n’a pas de limites !

A lire aussi