Le pantouflage sans frontières

le 13/12/2012 L'AGEFI Hebdo

La France n’a pas l’apanage du pantouflage - le fait pour un haut fonctionnaire d’aller travailler dans le privé. Il y a bien de quoi pousser un cocorico : François Pérol, secrétaire général adjoint de l’Elysée, devenu président du directoire de BPCE, Xavier Musca, secrétaire général du même palais, promu directeur général délégué de Crédit Agricole, etc. Mais les Anglo-Saxons ne sont pas en reste et pratiquent même l’aller-retour. Margaret Cole, avocate, puis managing director de la FSA (Financial Services Authority), a rejoint PwC en septembre. Hector Sants, banquier d’affaires, puis directeur général de la FSA, est aujourd’hui pressenti pour officier chez Barclays ou Deloitte. Aux Etats-Unis, les passerelles entre le Trésor, la SEC (Securities and Exchange Commission) et la CFTC (Commodity Futures trading Commission) d’une part et Wall Street d’autre part sont monnaie courante. Près de 60 % des lobbyists de la finance et des officiels du secteur sont déjà passés d’un côté à l’autre, selon le Center for Responsive Politics.

A lire aussi