Obligations corporate, China Development Bank Corp, JPMorgan et HSBC leaders dans les Bric

le 28/11/2013 L'AGEFI Hebdo

Les émissions corporatedans les grands pays émergents (Brésil, Russie, Inde, Chine) ont progressé de 15 % sur les onze premiers mois comparativement à 2012, atteignant 429 milliards de dollars en 1.631 émissions. Celles en devises locales gagnent 6 % (323 milliards, 1.478 émissions), tandis que les émissions en devises étrangères (notamment en dollars) progressent de 55 % (106 milliards, 157 émissions).

Itau au Brésil, Gazprombank en Russie

Le Brésil fait exception avec un repli de 22 % en valeur (32,3 milliards pour 69 émissions), l’année ayant été marquée par un ralentissement de son économie et une dévaluation du real. Les banques locales ont donc encore des positions fortes : Itau BBA, Banco do Brasil, Bradesco BBI, BTG… Seule HSBC s’intercale dans le classement général, sans pour autant être très active sur les émissions en devises étrangères, non négligeables avec 22,2 milliards (23 émissions), dominées par JPMorgan.

En Russie, ce marché des émissions corporatea tout simplement doublé cette année, à 51,3 milliards de dollars en 111 émissions – contre 87 en 2012 ! Les émissions en devises étrangères gagnent 131 %, à 26,4 milliards. Même si elles dominent encore, les banques locales comme Gazprombank, VTB ou Sberbank cèdent du coup quelques places à JPMorgan, Citi ou BNP Paribas, ces dernières étant actives uniquement sur ce segment (SG CIB est la seule étrangère présente sur les deux).

En Inde, le petit marché d’émissions obligataires gagne 32 %, à 17,9 milliards de dollars (157 émissions). Et ce bien que les opérations en devises étrangères progressent de 2,9 à 7,5 milliards (14 émissions). Là aussi, les banques locales comme Axis Bank, ICICI Bank ou Trust Investment Advisors font un peu de place aux étrangères, dont on note que Standard Chartered reste la mieux implantée.

China Development Bank et HSCB, en Chine

La Chine, enfin, connaît également une hausse de 12 % des émissions obligataires corporate, à 327 milliards de dollars en 1.294 transactions. Surtout, celles émises en devises étrangères ont plus que doublé, à 50,2 milliards (+108 %) en 87 opérations (44 en 2012). Si les banques locales briguent encore les 10 premières places du classement général (notamment China Development Bank, ICBC, China Construction Bank, Bank of China), ce sont, du fait de la barrière sur la conversion, les étrangères qui dominent les émissions en devises non locales, notamment HSBC et JPMorgan.

A lire aussi