Nyse Euronext centralise sa compensation des dérivés

le 05/04/2012 L'AGEFI Hebdo

Autonomie. Deux mois après le veto de Bruxelles à son projet de fusion avec Deutsche Börse, la Bourse transatlantique est enfin sortie du bois. Lors de sa journée investisseurs du 2 avril, elle a dévoilé sa nouvelle organisation dans la compensation. Dès 2014, le groupe va compenser lui-même l’ensemble des contrats dérivés sur sa propre chambre de compensation londonienne Nyse Liffe. Les contrats négociés à Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne et Paris - aujourd’hui traités par LCH.Clearnet SA à Paris - seront alors transférés vers cette plate-forme. L’opérateur va investir 85 millions de dollars au cours des deux années à venir et espère dégager 30 millions de dollars d’économies. En revanche, il souhaite poursuivre l’aventure avec LCH.Clearnet pour la compensation des marchés cash actions, contrat qu’il entend toutefois renégocier dans les mois à venir.

A lire aussi