Nouvelle vague de suppressions de postes à la City

le 18/10/2012 L'AGEFI Hebdo

Le plan de suppressions d’emplois annoncé par Nomura fait écho à celui d’un certain nombre de banques d’investissement dans le quartier des affaires londonien. Outre la banque nippone, Deutsche Bank va également réduire ses forces dans la capitale britannique dans le cadre d’un plan global de 1.900 suppressions d’emplois annoncé fin juin. UBS, qui avait décidé d'un plan de 2.000 licenciements dans sa banque d’investissement l’an dernier, s’apprêterait aussi à annoncer des suppressions supplémentaires qui ne manqueront pas d’affecter ses opérations londoniennes. Chez Credit Suisse, 1.000 postes devraient être supprimés. Pas de quoi améliorer les statistiques sur les niveaux d’emploi dans la City. Le bureau d’études CEBR, qui avait prédit une contraction de 25.000 emplois dans la City cette année, pourrait bien revoir sa prévision à la baisse dès la fin de ce mois-ci. Un rapport publié conjointement par PwC et l’organisation de représentation patronale CBI estimait que le secteur des services financiers avait supprimé un total de 9.000 emplois dans la capitale britannique entre juin et fin septembre. 3.000 nouvelles suppressions de postes sont attendues d’ici à la fin de

cette année.

A lire aussi