L'avis de... Pierre-Dominique Renard, directeur en charge des marchés, des clients et des infrastructures chez LCH.Clearnet SA

« Nous avons procédé essentiellement à des paramétrages »

le 25/08/2011 L'AGEFI Hebdo

Quels étaient les desiderata des membres du comité Cassiopée pour la compensation ?

Les participants ont exprimé leur volonté de bénéficier du maximum de souplesse possible en termes de règlement/livraison. Le fait de pouvoir dénouer les transactions avec Eses, Euroclear Bank et Clearstream nous a procuré un avantage certain. Les discussions menées avec Nyse Euronext et TradingScreen ont mis en évidence qu’ils voulaient privilégier les dénouements locaux, favorisant ainsi une intégration avec les chaînes de traitement des acteurs du buy-side.

Cela a-t-il entraîné de lourds projets informatiques pour LCH.Clearnet ?

Nous avons à notre disposition deux plates-formes pour compenser les transactions : UCS destinée aux marchés réglementés (actions ou assimilées et obligations), comme ceux opérés par Nyse Euronext, et les MTF (‘multilateral trading facilities’, NDLR) comme Equiduct et par ailleurs Kondor +, destinée à la compensation d’obligations souveraines. UCS était plus indiquée, cette plate-forme communiquant déjà avec la plate-forme UTP (Universal Trading Platform) de Nyse Euronext, dont Bondmatch sera un compartiment et ce en utilisant des formats de transfert propriétaires. Kondor +, de son côté, utilise le format Swift, plus standard mais donc moins approprié.

Y a-t-il eu besoin de plusieurs développements informatiques pour adapter UCS ?

Nous avons procédé essentiellement à des paramétrages, pour définir des classes d’actifs différentes de celles des actions, et les risques relatifs à ces produits très particuliers sont aussi différents. Ainsi, il faut prendre en compte la notation de l’émetteur, de même que la durée de vie des obligations, la volatilité sur les cours augmentant dans le temps. Ce projet a donc nécessité de nombreux tests.

Les différences entre les projets Nyse Euronext et TradingScreen sont-elles marquées ?

Les règles régissant les membres ne sont pas forcément les mêmes pour les deux plates-formes. Une autre différence tient au périmètre des valeurs éligibles qui n’est pas exactement identique. De notre côté, cela nous oblige à acheter les référentiels nécessaires auprès des vendeurs de données.

A lire aussi