Entretien avec… Jacques Lacroix, président de SCBSM*

« Notre action a bénéficié de notre émission obligataire »

le 02/02/2012 L'AGEFI Hebdo

Pourquoi avez-vous choisi de solliciter le marché « retail » ?

En tant que société foncière, nous avons besoin de fonds à long terme pour financer une partie du développement de notre patrimoine. En 2010, alors que le marché actions n’était pas favorable à notre secteur et après avoir observé plusieurs émissions obligataires placées avec succès auprès du public dans les mois précédents (Auplata, Monceau Fleurs, Cybergun et Prodware), nous avons décidé de nous lancer à notre tour. L’intérêt du public pour ce type de placement allait nous permettre de servir un coupon moins élevé que dans une opération auprès des institutionnels, même si le marché est encore trop petit pour différencier les émetteurs, si bien que nous avons servi le même coupon que les opérations retail précédentes, à 8 %.

Quels sont les avantages d’une telle opération ?

Le coupon proposé dans cette opération sur laquelle Atout Capital et Aurel BGC nous ont conseillés représente un coût tout à fait attractif, comparé à celui du capital, alors que le produit de l’émission allait nous faire le même usage de ressources longues. Pour les particuliers, il s’agit là d’un produit sûr et liquide, sur six ans. Et pour en renforcer l’image de placement assimilable à un loyer, nous avons prévu un coupon mensuel.

Comment s’est déroulé le placement ?

Pour contacter les particuliers, nous nous sommes adressés à eux directement, via la presse écrite, la radio et internet, et la souscription des titres pouvait se faire dans n’importe quelle banque. Les frais de communication ont donc été importants mais sans excéder ceux d’un placement privé qu’une banque aurait fait auprès d’institutionnels. La préparation de l’opération a duré deux mois, nous avons recueilli 9,1 millions d’euros, soit à ce jour la plus grosse émission de ce type pour une société de notre taille, notre objectif minimal étant de 8 millions d’euros. In fine, l’opération nous a donné une forte visibilité et notre action en a bénéficié sous forme de liquidité.

*Société Centrale des Bois et Scieries de la Manche

A lire aussi