Nomura se soumet à une nouvelle cure de minceur

le 10/11/2011 L'AGEFI Hebdo

Flash-back. Après deux ans et demi dans le vert, Nomura affiche une perte de 46 milliards de yens (419 millions d’euros) au deuxième trimestre (clos fin septembre) de son exercice 2011-2012. Sa division de banque d’investissement accuse à elle seule une perte avant impôt de 73 milliards de yens. C’est pourquoi Nomura a décidé de tripler les économies annoncées cet été, à 1,2 milliard de dollars, avec à la clé 1.000 suppressions de postes, selon Reuters. Le courtier japonais juge les conditions de marchés quasiment aussi difficiles qu’en 2008. A l’époque, il avait repris les activités asiatiques et européennes de Lehman Brothers pour devenir un leader mondial. Il compte désormais réallouer ses ressources vers les Etats-Unis et l’Asie, au détriment de l’Europe qui supportera 60 % des économies. Nomura y emploie 4.500 personnes, dont une centaine en France.

A lire aussi