Natixis s’allège moins que les autres BFI françaises

le 19/01/2012 L'AGEFI Hebdo

Transferts. Pour Natixis, le plus dur est passé. Après les coupes drastiques de 2009, la banque de gros annonce 277 suppressions de postes dans sa banque de financement et d’investissement (BFI), dont 127 en France. C’est beaucoup moins que chez ses concurrentes françaises qui prévoient entre 1.400 et 1.650 départs. Ce plan concerne 6 % de l’effectif, comme chez BNP Paribas, contre plus de 10 % chez Société Générale et Crédit Agricole. Natixis se distingue aussi en ne prévoyant pas de plan de départs volontaires, mais seulement le non-remplacement des départs « naturels » et 75 transferts vers ses autres entités ou sa maison mère BPCE. Natixis Alternative Assets, division la plus impactée avec 45 suppressions de postes, devrait ainsi rejoindre Natixis Global Asset Management, selon une source proche. Seul point positif : 15 créations de postes sont prévues en fixed income.

A lire aussi