Natixis Alternative Assets va disparaître

le 26/01/2012 L'AGEFI Hebdo

Les traders et les banquiers ne seront pas les seuls touchés. Chez Société Générale Corporate and Investment Banking, le gestionnaire d’actifs Lyxor va lui aussi faire les frais de la crise, après un premier plan social en 2009. Du côté de Natixis, le plan en cours dans la division de banque de financement et d’investissement (BFI) touche avant tout Alternative Assets. A elle seule, cette galaxie de fonds concentrera 61 suppressions de postes, compensées par 22 transferts vers le pôle Epargne, indique une note interne consultée par L’Agefi Hebdo. Aujourd’hui, « cette activité compte 70 collaborateurs, principalement à Paris, pour 4 milliards d’euros d’actifs gérés, explique De Doan Tran, patron de la BFI. Son rattachement historique à la BFI ne se justifie plus. L’activité n’a ni la taille critique, ni un historique de performance satisfaisant, à l’exception de l’essentiel de Natixis Environnement et Infrastructure et d’un ensemble de fonds liquides. Ils seraient transférés au pôle Asset Management (pôle Epargne de Natixis, NDLR), la plupart des autres seront cédés ou bien gérés en extinction tels les fonds d’assurance ». Depuis le départ de son patron Sébastien Clerc l’an dernier, Alternative Assets est dirigé par Pierre Heydacker, ancien numéro un du courtier Natixis Securities.

A lire aussi