Nasdaq OMX et ICE visent un démantèlement de Nyse Euronext

le 07/04/2011 L'AGEFI Hebdo

Surenchère. La guerre des Bourses aura bien lieu. Près de deux mois après l’annonce de fiançailles entre Deutsche Börse et Nyse Euronext, Nasdaq OMX et IntercontinentalExchange (ICE) ont proposé 11,3 milliards de dollars (7,9 milliards d’euros) pour s’emparer de 100 % de la Bourse transatlantique (lire aussi page 23). Une offre qui est 19 % supérieure à celle de la Bourse de Francfort. Leur projet industriel est toutefois bien différent. Tandis que Deutsche Börse envisage d’unir ses forces avec Nyse Euronext pour créer la plus grande Bourse mondiale, Nasdaq OMX et ICE tablent au contraire sur une scission de la Bourse franco-américaine. De fait, Nasdaq récupérerait l’ensemble des activités sur les actions et de cotation en Europe et aux Etats-Unis, alors que ICE mettrait la main sur les activités de dérivés de Nyse Liffe, devenant ainsi un concurrent de poids à Eurex, filiale de Deutsche Börse. Un projet qui signerait ainsi la mort du modèle intégré développé par Nyse Euronext. Tous les regards sont désormais tournés vers Francfort et l’éventuel relèvement de l’offre de Deutsche Börse.

A lire aussi