Moody’s prend les devants

le 31/03/2011 L'AGEFI Hebdo

Les agences de notation ont été clouées au pilori ces dernières années pour avoir attribué généreusement des notes triple A à des produits structurés de crédit dont la qualité n’était pas toujours au rendez-vous. Elles sont aujourd’hui plus promptes à dénoncer des opérations leur apparaissant risquées. C’est ainsi que Moody’s n’a pas hésité à tirer la sonnette d’alarme à la suite de l’octroi par JPMorgan Chase d’un « bridge loan » (prêt relais) de 20 milliards de dollars à AT&T pour financer le rachat de T-Mobile USA. La banque américaine est en effet l’unique prêteur et l’agence de notation estime qu’elle pourrait ne pas trouver d’acheteurs pour ce « loan ». Surtout, Moody’s juge que se donner ainsi un avantage sur ses concurrentes dans la perspective de l’attribution par AT&T de mandats pour ses futures émissions obligataires est un encouragement pour les banques à prendre ce type de risque, très négatif pour l’industrie.

A lire aussi