Un mois décisif pour Dexia

le 30/08/2012 L'AGEFI Hebdo

Trous. Un défi de plus pour le nouvel exécutif de Dexia. Le groupe devra recapitaliser la Banque Internationale à Luxembourg (BIL) avant de la céder définitivement à un fonds qatari. Les besoins de sa filiale pour atteindre 9 % de fonds propres durs Bâle III ne sont pas dévoilés, mais seront en partie couverts par le fruit des cessions de RBC Dexia et Dexia Asset Management dont la BIL était actionnaire. Une surprise pour le marché qui pensait que les plus-values de cession renfloueraient les caisses de Dexia. Alors que le groupe attend d’ici à fin septembre la décision de la Commission européenne sur son plan de démantèlement, une recapitalisation à court terme n’est pas exclue par la banque nationale belge. A fin juin, « les fonds propres part du groupe (après prise en compte des moins-values latentes) demeurent négatifs à 2,8 milliards d’euros », rappelle Tullett Prebon.

A lire aussi