Le mariage Nyse Euronext - Deutsche Börse bute sur les dérivés

le 13/10/2011 L'AGEFI Hebdo

Embûches. La fusion entre les deux opérateurs boursiers rencontre son premier obstacle. Le 5 octobre, l’autorité européenne de la concurrence leur a communiqué une longue liste de griefs. Le principal point d’achoppement porte sur le marché des dérivés, Bruxelles estimant que l’alliance du Liffe, filiale de Nyse Euronext, et d’Eurex, propriété de Deutsche Börse, aboutirait à une situation de quasi-monopole. De fait, les deux entités pèsent plus de 90 % des volumes échangés en Europe sur les marchés réglementés des dérivés. Si cette notification « ne préjuge en rien du résultat final », selon les deux acteurs, les experts estiment que cette analyse pourrait aboutir à une cession du Liffe, jugée inacceptable par Nyse Euronext. Si les deux opérateurs ont quinze jours pour répondre au régulateur européen, ce dernier rendra sa décision définitive au plus tard le 13 décembre.

A lire aussi