MARCHÉS BOURSIERS L’ensemble Chi-X/Bats cale dans sa progression

le 11/07/2013 L'AGEFI Hebdo

-15 % à -20 % d’échanges

Les marchés actions européens en berne affectent les Bourses concernées, selon ce baromètre établi pour L’Agefi par le cabinet Equinox Consulting à partir des statistiques compilées de Fidessa, Thomson Reuters et Bats. Sur les principaux indices, les volumes d’échanges ont encore diminué sur un an (2012-2013 comparée à 2011-2012) à fin mai : -11 % pour le FTSE 100 (avec 2.753 milliards) et pour le DAX 30 (avec 2.320 milliards) ; -15 % pour le CAC 40 (2.259 milliards d’euros), et même -20 % pour l’EuroStoxx 50 (4.737 milliards).

Malgré ce ralentissement, le London Stock Exchange et Nyse Euronext parviennent, au contraire de Deutsche Börse, à arrêter la chute de leurs parts de marché domestiques constatée depuis la fragmentation induite par la directive Marchés d'instruments financiers (MIF). Notamment grâce à de nouvelles politiques tarifaires moins favorables à des pratiques de « tradinghaute fréquence » qui faisaient fuir les clients.

Moins de gré à gré

L’ensemble Bats Europe Chi-X constitué début 2012 voit sa progression stoppée dans l’ensemble, comme sur l’EuroStoxx 50. Au profit de Turquoise en France, et un peu d’Equiduct - qui a changé d’actionnaires et de « market makers » pendant la période - en Allemagne et au Royaume-Uni. Outre-Manche, Bats Europe Chi-X voit même son activité diminuer face au regain des « dark pools » (chez UBS, Goldman Sachs Sigma X, etc.), qui pèsent désormais près de 4,6 % des échanges sur le FTSE 100. « Il est assez logique, avec des volumes qui continuent de baisser, que les investisseurs cherchent à atténuer leur impact de marché en passant davantage de transactions ‘dark’ », explique Gaspard Bonin, associé du cabinet Equinox.

Enfin, les échanges de gré à gré sont plutôt en baisse en France et au niveau paneuropéen.

A lire aussi