MARCHES BOURSIERS Chi-X encore gagnant avant même la fusion

le 01/03/2012 L'AGEFI Hebdo

Plus de 25 % des marchés transparents

Avec 7.918 milliards d’euros d’échanges sur les trois indices FTSE 100, DAX 30 et CAC 40, les marchés d’actions européens ont progressé de 9 % entre 2010 et 2011, selon ce classement réalisé à partir de données Fidessa. Cet outil permet de reconstituer les transactions passées sur un titre donné depuis que les marchés ont été fragmentés entre différents lieux d’échanges dans le cadre de la directive MIF (Marchés d’instruments financiers). Cette année encore, la plate-forme de négociation multilatérale alternative (MTF) Chi-X a donc été la plus utilisée dans l’ensemble, avec entre 11 % et 15 % de parts de marché selon les indices. Les données statistiques publiées par TAG ou CA Cheuvreux démontrent même que, avec une volatilité accrue et une liquidité limitée lors des périodes de fixingpropres aux Bourses historiques, le MTF a souvent proposé le meilleur écart de prix offre/demande (spreadEBBO) sur de nombreuses valeurs. Et ce avant même sa fusion avec Bats Europe qui a été actée le 30 novembre et confère au nouvel ensemble plus de 25 % des marchés européens transparents ! Afin de profiter de cette emprise, le groupe a d’ailleurs lancé le 6 janvier un système d’interopérabilité entre quatre chambres de compensation pour les échanges de ses clients : EMCF, EuroCCP, LCH.Clearnet et SIX x-clear.

Opacité constante

Le London Stock Exchange (LSE) cède encore des places sur le FTSE 100, le seul indice à avoir été moins « animé ». Chi-X en profite un peu, mais proportionnellement moins que Turquoise (le propre MTF du LSE), Equiduct et différentsdark poolscomme Posit ou UBS MTF, qui fait une véritable percée partout. La part des autres échanges « invisibles » rapportés par Markit Boat pour l’OTC (gré à gré) semble se stabiliser, voire même diminuer sur le DAX 30 où Deutsche Börse semble continue à maîtriser les flux. Ce n’est en revanche pas le cas d’Euronext sur le CAC 40, qui perd presque 7 % de parts de marché au profit de Turquoise, d’Equiduct et des échanges OTC.

A lire aussi