Manque de visibilité pour le courtage de Crédit Agricole

le 29/03/2012 L'AGEFI Hebdo

Rouge. La banque de financement et d’investissement de Crédit Agricole se veut prudente : concernant la prise de participation (de 19,9 %) du chinois Citics au capital de ses courtiers Cheuvreux et CLSA, son document de référence indique que « sa conclusion devrait intervenir en 2012 ». CA CIB l’espère en avril, mais l’attendait déjà fin 2011. Or ses activités de courtage sur actions, comme celles sur futures de Newedge (consolidée à 50 %), pèsent sur sa branche « banque de marché et d’investissement ». « L’activité courtage a été pénalisée par un environnement dégradé et de faibles volumes, particulièrement en Europe », plaide-t-elle. Le produit net bancaire de CA Cheuvreux passe en effet de 190 millions en 2010 à 164 millions, mais celui de CLSA enregistre aussi une baisse (de 482 à 411 millions). Et les deux structures sont désormais dans le rouge (voir le graphque). Dès lors, au-delà des autorisations réglementaires, la question de la valorisation de ces courtiers peut conduire à d’âpres négociations.

A lire aussi