Liquidité à tout prix !

le 06/02/2014 L'AGEFI Hebdo

Si l’EBA se plaît à minimiser les impacts des ratios de liquidité sur les banques, celles-ci ne sont pas rassurées pour autant. Il est vrai qu’on peut redouter des effets inattendus du ratio de liquidité court terme (LCR) dans la mesure où il met sur le même plan, en termes de contribution à la liquidité, les dépôts des clients et les émissions à 12 mois des banques. Moralité, les banques empruntent sur les marchés pour satisfaire au ratio et se retrouver longues en cash ! Une situation paradoxale qui recouvre une difficulté logique : le ratio de liquidité part de l’hypothèse que les banques feraient face à un brutal retrait des dépôts de la clientèle pendant que les marchés resteraient stables, comme si les clients étaient mieux informés que le marché...

A lire aussi