Leçons inattendues

le 23/05/2013 L'AGEFI Hebdo

Le gouvernement anglais a trouvé un allié étonnant dans sa lutte pour remporter le référendun sur l’indépendance de l’Ecosse en septembre : la crise de la zone euro. Un récent rapport du Trésor britannique compare l’Ecosse à Chypre, sans les plages ou les Turcs. Selon ce rapport, une Ecosse independante aurait un secteur financier encore plus démesuré que celui de Chypre, avec des encours de plus de 1.250 % du PIB du pays, le rendant extrêmement vulnérable aux chocs financiers et à la volatilité du secteur… Et perdrait le support du gouvernement britannique dont peuvent bénéficier ses banques actuellement, Royal Bank of Scotland et Halifax. D’après les sondages, un tiers des Ecossais sont favorables à l’indépendance pour le moment.

A lire aussi