Lazard devient maître de son destin au Brésil

le 07/06/2012 L'AGEFI Hebdo

CV. Bâti sur l’axe Paris-Londres-New York, Lazard continue à se renforcer dans les économies émergentes. Dernière étape en date, la banque d’affaires vient d’enrôler Henrique Meirelles (ci-contre) qui fut président de la banque centrale du Brésil sous la présidence Lula, de 2003 à 2010. Basé à São Paulo, il devient président de Lazard Americas et conseillera le management du groupe sur sa stratégie internationale. La banque intègre également ses activités au Brésil, gérées depuis huit ans dans le cadre d’une coentreprise avec la boutique locale Signatura. Ses deux fondateurs restent les patrons opérationnels de Lazard au Brésil. Pour le moment, la banque opère, via une coentreprise avec la banque d’affaires latino-américaine MBA, dans six autres pays d’Amérique latine dont l’Argentine et le Chili. Dans ce pays, Lazard s’offre depuis quelques mois les services d’Andrés Velasco, ministre des Finances jusqu’en 2010 et ancien conseiller pour diverses organisations internationales dont le Fonds monétaire international. Au-delà de l’Amérique latine, la banque compte aussi se renforcer en Afrique depuis Paris, et en Chine où sa présence est encore faible.

A lire aussi