L’Etat se sert d’abord

le 26/01/2012 L'AGEFI Hebdo

L’Etat veut aider les acteurs économiques à se financer mais ses propres besoins biaisent son approche ! Ainsi, il lorgne les poches profondes des assureurs pour financer l’économie mais en même temps, les chantiers en ce sens sont au ralenti, s’agissant in fine d’inciter ces acteurs à diversifier des portefeuilles gorgés de dette souveraine. Résultat, d’un côté les assureurs viennent d’être autorisés à souscrire des parts de FCT (fonds communs de titrisation) ayant pour sous-jacent des PPP - partenariats public-privé - dans le but d’en réduire le coût de financement. D’autre part, l’assouplissement des règles qui permettraient aux mêmes acteurs d’investir sur la dette des entreprises non notées ou de collectivités locales, tarde à se préciser. Un chantier moins évocateur, il est vrai, qu’un grand projet de « banque industrielle »…

A lire aussi