INTRODUCTIONS Morgan Stanley reprend le dessus grâce à l’Asie

le 17/02/2011 L'AGEFI Hebdo

Renouveau du marché européen

Comme pressenti dans notre bilan du 2 septembre, les introductions en Bourse (IPO) ont progressé de 140 % entre 2009 et 2010 pour atteindre 272 milliards de dollars et 1.318 opérations à l’échelle mondiale, selon ce classement Thomson Reuters des banques teneurs de livres. Première, Morgan Stanley progresse particulièrement, tout comme JPMorgan et Goldman Sachs (dans une moindre mesure) ou Deutsche Bank. Le trio de banques américaines confirme sur un marché américain marqué par la réintroduction de General Motors qui, avec 18 milliards de dollars levés, est la plus importante IPO de son histoire. Morgan Stanley se trouve sur presque toutes les autres petites opérations locales (Swift Transportation, Oasis Petroleum, LPL Investment Holdings, Chesapeake...).

Le marché européen renaît, avec 35 milliards de dollars, soit une progression de près de 400 % après une année en « veille ». Goldman Sachs y reste leader, devant JPMorgan et toutes les autres banques ayant participé aux opérations Enel Green Power (2,4 milliards d’euros) et PZU (2,1 milliards d’euros). Première banque française, BNP Paribas n’est que 16e, malgré son rôle sur le placement de Rusal (1,5 milliard d’euros). Parmi les autres IPO marquantes : Pandora, Amadeus, Tauron, KDC, Brenntag...

L’Asie, toujours moteur

Mais l’Asie reste, comme à fin 2009, le principal moteur du marché, avec 179 milliards de dollars de levées en 872 opérations. On constate même un retour des IPO au Japon (avec les 11 milliards levés par Dai-ichi Mutual Life Insurance). Morgan Stanley, Deutsche Bank et Goldman Sachs devancent cette année China International Capital (leader l’an dernier avec l’introduction du géant du bâtiment China State Construction Engineering Corp). Notamment grâce à leur participation sur les IPO records d’AgBank (22 milliards de dollars) cet été, puis d’AIA Group (20 milliards) cet automne. De nombreuses autres petites opérations comme PCG ou Samsung Life Insurance expliquent la présence des banques asiatiques.

A lire aussi