Icap épinglé dans le scandale du Libor

le 03/10/2013 L'AGEFI Hebdo

Sanction. Après les grandes banques internationales, c’est au tour d’Icap de faire les frais du scandale de la manipulation du Libor. Le courtier interbancaire britannique, numéro un mondial du secteur, a dû s’acquitter d’une amende de 55 millions de livres (65,8 millions d’euros), dont 14 millions de livres auprès de la Financial Conduct Authority anglaise et 65 millions de dollars auprès de la CFTC américaine. La sanction est certes loin des 2,5 milliards de dollars payés précédemment par Barclays, UBS et RBS, mais la somme est considérable à l’échelle d’un groupe qui affiche un résultat d’exploitation annuel de 308 millions de livres. Las, Icap est loin d’être totalement tiré d’affaire. Le courtier interbancaire est en effet visé par une enquête diligentée par la CFTC sur Isdafix, la référence du marché des swaps, qui pourrait elle aussi avoir été manipulée.

A lire aussi