Grande braderie

le 23/06/2011 L'AGEFI Hebdo

Tout serait-il à vendre pour les communautés aux abois ? C’est ce que l’on pourrait penser à l’annonce que le maire d’une petite ville autrichienne a mis en vente deux montagnes des Alpes, avec des sommets à plus de 2.000 mètres d’altitude, pour la modique somme de 120.000 euros, des propriétés de l’Agence immobilière fédérale (BIG), une institution publique, qui, curieusement, les avait achetées en 2001 à l’Etat fédéral pour 300.000 euros. Une solution qui pourrait inspirer les Etats européens affaiblis ? Si l’on sait que la Grèce a déjà vendu des îles, quid du Parthenon ou du mont Athos ? La sagesse pourtant l’emporte encore quelquefois sur les préoccupations pécuniaires. Face à une véritable levée de boucliers de personnalités politiques locale et l’opposition, le gouvernement a stoppé le projet.

A lire aussi