L'avis de... Emmanuelle Olivié-Paul, directrice associée au cabinet Markess International

« La gestion des accès et des identités est un enjeu clé »

le 03/03/2011 L'AGEFI Hebdo

Vous avez interrogé une vingtaine de grandes banques et compagnie d’assurances. Quelle est leur position concernant le « cloud computing » (nuage informatique) ?

Nous venons de mener une étude, Cloud computing : attentes et potentiels pour les infrastructures (IaaS) et les plates-formes (PaaS). En termes de déploiement, banques et assureurs sont en retard par rapport à d’autres secteurs. Mais il y a une réelle réflexion, au niveau de l’informatique et des directions des achats. Ces dernières y voient une opportunité de ne plus consommer des ressources humaines affectées à du développement, mais plutôt d’acheter du service. Concernant la partie purement infrastructure (Iaas), c’est la possibilité d’optimiser les coûts d’exploitation qui apparaît comme le principal intérêt, suivi de la mutualisation des ressources. L’agilité et la réactivité quant au développement de nouvelles applications ne sont citées qu’en troisième position. Pour le Paas, c’est l’agilité et la réactivité qui sont plébiscitées, puis la possibilité d’accélérer les développements et, enfin, la mise à disposition de briques applicatives innovantes. La problématique est de pouvoir gérer l’ensemble des environnements existants dans leurs systèmes d’information, dans une architecture de cloud computing. De nombreuses applications stratégiques n’y sont en effet pas encore éligibles pour le moment.

Quels sont les principaux freins à l’adoption du « cloud computing » ?

Le principal obstacle, pour l’instant, réside dans la peur du changement induit par la réingénierie des processus nécessaire à l’adoption de cette nouvelle architecture. L’organisation des équipes informatiques doit être repensée, ainsi que les relations entre les directions métiers et l’informatique. Ensuite viennent les préoccupations quant à la confidentialité des données, puis le manque de retour d’expérience.

Et les facteurs clés de réussite ?

La gestion des accès et des identités est un enjeu clé. La mise au point de normes et de standards facilitant une mise en conformité avec la réglementation sera un catalyseur de l’adoption du cloud computing.

A lire aussi