FUSIONS-ACQUISITIONS Morgan Stanley et Goldman, conseils les plus complets

le 17/03/2011 L'AGEFI Hebdo

Energie et services financiers

La « bataille mondiale » pour les ressources naturelles fait de l’énergie - avec environ 20 % des montants échangés - le premier des treize segments de ce classement des conseils en fusions-acquisitions par secteurs réalisé par Thomson Reuters (sur douze mois, au 28 février), avec plusieurs opérations de taille annoncées comme Progress Energy-Duke Energy (14 milliards de dollars), International Power-GDF Suez (25 milliards de dollars), la réorganisation de ConocoPhillips, EDF Energy UK Power Distn Bus, Reliance Industries-BP, etc. Suivent les services financiers (environ 19 % avec AIA Aurora, Nyse Euronext-Deutsche Börse, etc.), les matériaux en général (13 %), l’industrie (9 %), la santé, les technologies, l’immobilier et les télécoms (autour de 7 %). Des répartitions assez proches de celles de l’an dernier, après une année de restructurations/consolidations dans les services financiers, dont les transactions devraient repartir une fois connues toutes les contraintes de régulation.

Morgan Stanley et Goldman Sachs

A ce petit jeu des opérations annoncées (car un certain nombre d’entre elles doivent encore être conclues), Goldman Sachs reste le conseil le plus régulier au fil des années avec des places de leader dans les secteurs de l’énergie et de la santé et de deuxième dans l’industrie, les technos et la distribution. Mais Morgan Stanley domine cette année cinq secteurs : le secteur financier (avec 94 opérations sur l’année écoulée), les télécoms, les technos, la distribution et l’immobilier ! JPMorgan s’affirme en tête dans les biens de consommation courants (consumer staples) et les médias, voire dans le peloton de tête dans l’énergie, l’immobilier en plus de l‘industrie. Parmi les autres leaders sectoriels, notons Credit Suisse (dans les matériaux), UBS (dans l’industrie) et Citi (dans les biens et services de consommation). Ce classement nous confirme aussi que le secteur immobilier est celui où les transactions sont le moins intermédiées, avec plus de 43 % sans conseil financier.

A lire aussi