Innovation financière

Le fonds de « capital-risque corporate » Aster II attire Rhodia

le 03/03/2011 L'AGEFI Hebdo

Le corporate venture fédère des industriels français. Il y a un an, Schneider et Alstom lançaient Aster II, fonds commun de placement à risques (FCPR) destiné aux start-up de l’énergie, des nouveaux matériaux et de l’environnement (L’Agefi Hebdo du 21 janvier 2010). Les deux groupes apportaient 40 et 30 millions d’euros chacun. Rhodia les rejoint aujourd’hui avec 15 millions, l’objectif de collecte totale restant de 120 à 150 millions. La gestion sera assurée par la société Aster, ex-Schneider Electric Ventures rebaptisée avec l’ouverture du capital de la société de gestion à Alstom. De même que ce dernier avait apporté deux nouveaux gérants au fonds, le chimiste détachera un collaborateur pour étoffer l’équipe d’une dizaine de professionnels entre Paris, Salt Lake City, Shanghai et Tokyo. « Pour le ‘closing’ final au second semestre, nous souhaitons accueillir des investisseurs institutionnels », a expliqué Jean-Marc Bally, dirigeant d’Aster Capital, qui a déjà investi dans Optiréno (efficacité énergétique de l’habitat).

A lire aussi