Rencontre avec... Philippe Steiner, fondateur de Trade Finance Consulting à Genève*

« Le financement du négoce paye un lourd tribut »

le 07/06/2012 L'AGEFI Hebdo

BNP Paribas, leader du financement du négoce de matières premières à Genève, a-t-il réduit la voilure ?

Jusqu’au second semestre 2011, la banque y assurait plus de la moitié des 2 milliards de dollars de prêts quotidiens répartis entre une dizaine d’institutions bancaires spécialisées. Depuis la crise de la dette souveraine et l’assèchement des liquidités en dollars, elle a annoncé une réduction de 25 % à 30 % de sa production de prêts et de fortes restrictions de durée. L’activité paye un lourd tribut en raison de la facilité d’ajuster ses actifs de court terme (30-90 jours) qui mettent le bilan à contribution (un cargo de pétrole brut standard nécessite 110 millions de dollars de financement). D’autres acteurs étrangers ont suivi la même voie, dans des proportions moindres. Crédit Agricole, numéro deux du marché, est trois fois plus petit que BNP Paribas qui a inventé l’activité.

Qui peut prendre le relais ?

La plupart des PME de négoce, et même de gros acteurs, on dû trouver dans l’urgence des alternatives. Les banques cantonales genevoises et vaudoises ont endossé dans certains cas le rôle de premier prêteur. S’y ajoutent la Banque de commerce et de placements, Credit Suisse, et plus récemment UBS et Société Générale (qui s’est lancé en 2010, NDLR), ainsi qu’Arab Bank et l’indien Hinduja.

L’offre est-elle suffisante ?

Non, car Bâle III renchérit le coût de l’activité. Les banques sont poussées à être sélectives et à cibler des clients d’une taille suffisante pour permettre des ventes croisées d’autres produits dans la gestion patrimoniale ou les marchés des capitaux. Certains négociants prêtent leurs lignes de crédit aux plus petits ou créent des fonds de financement. Les hedge funds ont aussi investi ce créneau avec des objectifs de rendements de 12 % à 20 % par an, peu compatibles avec les marges du négoce hors cas spécifiques.

*Ancien collaborateur de BNP Paribas Suisse et Crédit Agricole Suisse

A lire aussi