Fatalistes

le 08/03/2012 L'AGEFI Hebdo

François Pérol, président du directoire de BPCE

« Avec Bâle III, l’Europe continentale a fait le choix d’un modèle beaucoup plus désintermédié, c’est-à-dire qui passe davantage par le marché. Si on n’accompagne pas ce mouvement, on se coupe un bras » (Libération, 24 février 2012)

Jamie Dimon, directeur général de JPMorgan

« La plupart de mes commentaires sur Bâle III et Dodd Frank ne sont pas liés au tort qu’ils causent à JPMorgan mais au fait qu’il ne s’agit pas d’une politique réglementaire rationnelle, qu’ils ne sont pas coordonnés, rendant les choses si complexes que c’est pire pour le système. Cela aura des conséquences inattendues à long terme » (13 janvier 2012)

Vikram Pandit, directeur général de Bank of America

« Dans la pratique, le secteur bancaire formel est de loin soumis au plus haut niveau de contrôle. Le reste du terrain est laissé au système financier non bancaire qui sert d’autres clients en dehors du parapluie réglementaire » (Financial Times, 10 janvier 2012)

A lire aussi