Les ETI françaises vont lever 800 milliards d'euros d'ici à cinq ans

le 10/10/2013 L'AGEFI Hebdo

Source. Les entreprises françaises se financent de plus en plus sur les marchés obligataires et de moins en moins auprès des banques. De 80 à 100 milliards d'euros par an jusqu'en 2008, dont l'essentiel était couvert par du crédit bancaire, leurs besoins de financement sont depuis tombés à 40 milliards par an, dont la majeure partie est financée par des émissions obligataires, indique une étude de Standard & Poor's (S&P). L'agence estime que les ETI françaises (entreprises de taille intermédiaire au chiffre d'affaires compris enre 100 millions et 1,5 milliard d'euros) devront lever 800 milliards d'euros d'ici à cinq ans, dont 600 milliards de refinancement et 200 milliards pour leurs nouveaux investissements. Début 2013, les emprunts obligataires représentaient 24 % de l'encours de dette des entreprises, ajoute S&P. En 2007, la part de l'obligataire était de 15 %. L'agence souligne le développement rapide du placement privé avec 6 milliards levés par 32 entreprises depuis le début de l'année. Cette nouvelle source de financement est appelée à combler le retrait des banques imposé par les nouvelles exigences réglementaires, indique S&P.

A lire aussi