En route pour la présidence française du G20

le 02/12/2010 L'AGEFI Hebdo

Paris Europlace se met en ordre de marche pour la présidence française du G20. Le dernier Conseil d’orientation a acté la création de trois commissions. La première, « Infrastructures de marché », a pour président Robert Ophèle, directeur des opérations à la Banque de France. Son objectif ? Contribuer aux réflexions post-crise sur les développements à opérer dans le domaine des infrastructures de marché françaises et européennes et nourrir les travaux du G20. Il s’agit notamment de prolonger les réflexions déjà entamées au sein d’Europlace sur la standardisation et la compensation des dérivés OTC (over-the-counter, de gré à gré), dans la lignée du rapport Lepetit. D’autres travaux concernent les problèmes de gestion du collatéral bancaire, des systèmes de compensation centralisés sur le cash et de nouvelles initiatives en matière de trade repositories.

La seconde, « Commodities », présidée par Pierre Moraillon, membre du comité exécutif de Crédit Agricole, préparera des recommandations sur la meilleure transparence et régulation des marchés de matières premières et l’amélioration du positionnement de la place de Paris sur ces nouveaux marchés, notamment matières premières agricoles, finance carbone, gaz et électricité.

Enfin, la troisième commission, « Nouvelles régulations financières », examinera dans une approche globale l’impact des nouvelles réglementations, les menaces et opportunités pour Paris, et élaborera des recommandations. Présidée par Séverin Cabannes, directeur général délégué de Société Générale, elle réunit les acteurs de la banque, l’assurance et la gestion.

A lire aussi