Des efforts supplémentaires sur les PME

le 12/04/2012 L'AGEFI Hebdo

Mis en cause par le récent rapport Giami-Rameix sur le financement par la Bourse des PME et ETI, Nyse Euronext ne décolère pas. « Il est regrettable que tout le travail qui a été accompli par Nyse Euronext avec l’appui de la place de Paris soit pratiquement ignoré,déplore Dominique Cerutti, directeur général adjoint de l’opérateur boursier. Ce rapport semble être à charge. »Le groupe est d’autant plus amer qu’il estime ne pas avoir ménagé ses efforts pour renforcer l’attractivité d’Alternext : création de réseaux de listing sponsors ou d’avocats en droit boursier, organisation de manifestations en province, financement des régions, investissement dans l’analyse financière… « C’est vrai que les résultats sont encore timorés et que nous souhaiterions avoir chaque année plusieurs centaines de nouvelles PME-ETI cotées, concède-t-il. Pour autant, nous continuons d’investir dans ce domaine. » Outre la mise en place d’un comité d’orientation stratégique (COS) dédié, Nyse Euronext a entamé des discussions pour filialiser Alternext au capital duquel la Caisse des dépôts pourrait entrer. « Nous étudions le sujet et nous communiquerons sur nos conclusions en juillet 2012 », indique-t-il. Des initiatives bien accueillies par la place de Paris. « Nous suivrons avec attention les réflexions menées par le COS, comme les travaux du groupe CDC - Nyse Euronext, pour accélérer le développement de ce marché, souligne Arnaud de Bresson, délégué général de Paris Europlace. Nous souhaitons une avancée rapide de ces travaux. »

A lire aussi