EDF se met au vert

le 28/11/2013 L'AGEFI Hebdo

C’est une opération innovante et de taille. EDF vient d’émettre un green bond (obligation verte) de 1,4 milliard d’euros. Très attendu par le marché, c’est le premier titre du genre émis par un corporate en euros. De 20 milliards de dollars, le marché des obligations vertes est plutôt le terrain de jeu des agences internationales (Banque mondiale, Banque européenne d’investissement…). Particularité de ces opérations, les fonds levés doivent être consacrés au financement de projets ayant un lien avec l’environnement. EDF pense ainsi financer trois projets, dans l’éolien et le solaire, en France et en Amérique du Nord. L’éligibilité des projets et leur réalisation sont soumises à vérification. Cette opération permet à l’électricien de diversifier sa base d’investisseurs, 60 % du montant ayant été placé auprès d’investisseurs intégrant les critères ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance). La forte demande (le livre d’ordres a atteint 2,8 milliards d’euros) a permis à EDF d’obtenir un coupon de 2,25 % avec une maturité de 7,5 ans (contre un coût moyen de 3,7 %), n’offrant pas de prime par rapport à une obligation classique. Il faut dire que la taille de l’opération assure une certaine liquidité à ce titre qui ne devrait pas être le seul sur ce segment de marché.

A lire aussi