La dîme et les marchés

le 12/01/2012 L'AGEFI Hebdo

La régulation financière a décidément de quoi soutenir sa progression ! La Commission européenne s’en prend à présent aux données captives : Standard & Poor’s, seul opérateur attribuant des codes ISIN (International Securities Identification Numbers) aux Etats-Unis, ne pourra plus, désormais, fixer des redevances « excessivement élevées » pour fournir ces identifiants. Plaignants à l’origine de la décision, les gérants seront dispensés de tout paiement en tant qu’utilisateurs finaux et l’économie est évaluée en Europe à 100 millions de dollars. La décision laisse espérer un jeu plus ouvert sur les données. Par exemple sur les indices, éléments clés - eux aussi - du marché, ce cadre pourtant si essentiel à ceux qui n’en respectent pas les usages…

A lire aussi