Diamants verts

le 10/03/2011 L'AGEFI Hebdo

On n’est jamais si bien servi que par soi-même. Le Crédit Agricole a fait coup double dans l’opération LVMH/Bulgari. Les équipes de CA CIB ont été seules à conseiller le groupe de Bernard Arnault pour son offre sur le joailler italien. Une acquisition payée rubis sur l’ongle, avec une prime de 61 % sur le dernier cours de la société qui fera le bonheur des actionnaires… au rang desquels figurent plusieurs entités de la banque verte. Ses pôles de gestion et d’assurance-vie détiennent en effet pour compte de tiers 2 % chacun de Bulgari. Le jour de l’annonce de l’offre, la valeur de ces participations et de la plus-value potentielle qu’elles recèlent s’est accrue mécaniquement de 56 millions d’euros. On espère que les gérants d’Amundi et de Predica seront autorisés à franchir la muraille de Chine du groupe pour aller remercier leurs collègues banquiers d’affaires.

A lire aussi