Dexia réduit progressivement ses pertes

le 28/02/2013 L'AGEFI Hebdo

Dépréciations. Après une perte abyssale de 11,6 milliards d’euros en 2011, Dexia a accusé une nouvelle perte de 2,9 milliards l’an passé, sous le coup d’importantes dépréciations liées aux cessions exigées par la Commission européenne. Outre une charge dédiée de 1,6 milliard d’euros, les comptes ont également pâti de coûts de financement élevés de Dexia. L’ex-numéro un mondial du financement des collectivités locales a dû s’acquitter du paiement de commissions liées à la garantie des Etats pour 743 millions d’euros. Dexia, qui a obtenu fin 2012 l’aval de Bruxelles pour poursuivre son démantèlement et éviter une liquidation immédiate, devrait enregistrer une perte de 950 millions d’euros cette année, a estimé Karel De Boeck, son directeur général.

« Au début de 2013, le groupe présente un nouveau visage. (…) Dexia peut désormais concentrer ses efforts sur la gestion de ses 250 milliards d’euros d’actifs résiduels », a déclaré Robert de Metz, président du conseil d’administration.

A lire aussi