Dexia franchit un nouveau cap de son démantèlement

le 04/10/2012 L'AGEFI Hebdo

Recapitalisation. Un an après sa chute, Dexia donne de nouveaux gages à la Commission européenne. La banque franco-belge a finalisé la cession de sa filiale turque DenizBank à Sberbank. Elle devrait se solder par une moins-value de 744 millions d’euros, mais aura un impact positif sur le capital réglementaire. En réduisant les risques pondérés de 21,6 milliards d’euros, l’opération augmente le ratio

Core Tier one de Dexia de 310 points de base. Elle permet aussi de réduire les lignes de financement accordées par Belfius, l’ex-Dexia banque Belgique nationalisée. Le groupe résiduel doit aussi vendre la Banque Internationale à Luxembourg au fonds Precision Capital dans les premiers jours d’octobre. Ces cessions n’écartent pas le spectre d’une recapitalisation, mais le groupe présentera ce mois-ci à Bruxelles un plan de démantèlement révisé. Il devra être approuvé avant l’expiration, fin janvier, des garanties d’Etat temporaires. En attendant, les discussions se poursuivent en France sur l’avenir de Dexia Crédit Local (lire page 24 à 26) où 312 suppressions de postes sont prévues (voir ci-dessus).

A lire aussi