Deutsche Börse tente de séduire les autorités allemandes

le 26/01/2012 L'AGEFI Hebdo

L’opérateur boursier allemand n’a pas la partie facile sur ses propres terres. L’Etat régional de Hesse, en qualité d’autorité boursière locale, menace en effet d’opposer son veto au projet de fusion avec Nyse Euronext. Motif invoqué : la crainte d’une perte d’influence de la place de Francfort. « Pour l’instant, les arguments de Deutsche Börse ne nous ont pas convaincus, n’a pas caché Dieter Posch, ministre de l’Economie de Hesse dans un entretien au Handelsblatt. Regardez Paris : après la fusion d’Euronext avec Nyse, l’importance de la France en tant que place boursière n’a cessé de diminuer. » Afin d’obtenir gain de cause, les dirigeants de Deutsche Börse ont donc pris plusieurs engagements de taille : renoncer à des licenciements secs pendant deux ans pour ses 1.600 salariés de Francfort et de la banlieue d’Eschborn, lieu où est basé son siège, investir au moins 300 millions d’euros sur trois ans pour développer ces sites et, enfin, faire de Francfort et Eschborn le « centre des opérations » européennes du futur géant boursier.

A lire aussi