Deutsche Bank face à des vents contraires

le 21/04/2011 L'AGEFI Hebdo

Accusé. Deutsche Bank n’a pas fini de digérer l’acquisition de Sal.Oppenheim. Après l’échec des discussions avec LGT, il renonce à vendre BHF Bank, filiale luxembourgeoise de la banque privée qu’il a rachetée il y a un an. Le groupe allemand subit en outre une mauvaise publicité : à Hong Kong, où il a mis à pied deux de ses traders, soupçonnés de fraude et arrêtés par les autorités locales, et aux Etats-Unis, où le Sénat accuse Deutsche Bank et Goldman Sachs d’avoir joué un double jeu dans la crise des crédits subprime, en vendant des produits toxiques contre lesquels ils pariaient. Selon le Wall Street Journal, l’établissement allemand tenterait justement d’échapper aux règles Dodd-Franck, destinées à mieux réguler la finance aux Etats-Unis. Comme l’a déjà fait Barclays, il voudrait renoncer au statut bancaire de sa principale filiale locale pour ne pas avoir à la recapitaliser.

A lire aussi