Dette souveraine Barclays toujours leader devant Deutsche Bank

le 09/05/2013 L'AGEFI Hebdo

La baisse se poursuit

Réduction des déficits publics oblige, le marché de la dette émise par les Etats, les agences nationales et gouvernementales poursuit son repli sur la période allant du 1erseptembre dernier à fin avril. Avec un total de 1.359 milliards de dollars placés dans le monde sur huit mois, ces syndications sont en retrait de 8 % par rapport à la même période en 2011-2012, selon les données de Dealogic. Aux Etats-Unis, la baisse est même de 22 % à 453 milliards. A l'inverse, le montant émis a progressé de 6 % à 614 milliards sur la période en Europe. En outre, les importants besoins de financements publics entament la tradition de faible recours aux syndications par rapport aux adjudications. Sur le seul premier trimestre 2013, la baisse se ressent dans toutes les zones. Parmi les banques « teneurs de livres », Barclays conserve sa place de leader au niveau mondial devant Deutsche Bank et JPMorgan.

On retrouve en tête Barclays, JPMorgan et Deutsche Bank aux Etats-Unis, où les émissions sont essentiellement le fait des agences nationales (Fannie Mae, Freddie Mac) ou d’établissements supranationaux (Banque mondiale…).

Deutsche Bank en Europe

En Europe, Deutsche Bank reste leader, devant HSBC et UniCredit, l’Italie ayant été très active sur la période étudiée. Barclays se replace troisième sur le seul premier trimestre 2013. Les émissions directes des Etats ont représenté 46 % des syndications concernées, contre 33 % pour les agences et 21 % pour les organisations supranationales comme l’European Financial Stability Facility (EFSF) ou la BEI (European Investment Bank). Les françaises BNP Paribas (8e) et Crédit Agricole CIB (12e) perdent un peu de terrain, à la différence de SG CIB (11e). Notons que, au classement annuel des spécialistes en valeur du Trésor (SVT) établi par l'Agence France Trésor (AFT), BNP Paribas a conforté sa première place en 2012 devant SG CIB (+1), Morgan Stanley (+1) et Barclays (-2). La banque américaine, qui vient aussi d’obtenir ce statut en Espagne, arrive en tête sur le marché primaire de SVT français.

Le marché asiatique des emprunts publics syndiqués reste réduit avec 177 milliards de dollars en huit mois. Mizuho et Nomura y devancent Morgan Stanley.

A lire aussi