DETTE LBO - Bank of America devant JPMorgan et Barclays

le 03/11/2011 L'AGEFI Hebdo

Premier semestre dynamique

Alors que tout le monde s’attend à très peu de financements LBO (leveraged buy-out) en cette fin d’année, les données Dealogic expliquent que c’est sans doute parce que les banques ont atteint leurs objectifs sur les dix premiers mois, avec des montants en hausse de 32 % par rapport à 2010, à 88,7 milliards de dollars de dette distribuée, pour 220 transactions prises en compte. Bank of America, JPMorgan (en forte progression) et Barclays dominent ce classement.

Sur le marché américain, qui s’était repris début 2010 et progresse encore de +10 % à 43,4 milliards de dollars, le tiercé gagnant est précisément le même qu’au niveau global. Cela confirme aussi que, sur ce métier coûteux en fonds propres, les banques se sont généralement repliées sur leur marché domestique. Bank of America, JPMorgan et Barclays ont notamment financé (avec Morgan Stanley) le méga-LBO sur Del Monte Foods (2,7 milliards de dollars de dette). Bank of America était aussi présente sur les dealsEmergency Medical Services (1,8), Frac Tech. Services (1,7) et J. Crew Group (1,5).

UniCredit et BNP Paribas en Europe

En Europe, où le marché regagne 57 % à 37,9 milliards de dollars (92 opérations), UniCredit et BNP Paribas ont repris les devants. Deux autres banques françaises s’intercalent entre Deutsche Bank et Goldman Sachs : Société Générale CIB et Crédit Agricole CIB (par ailleurs leaders dans l’Hexagone). Le marché britannique cale un peu, à 8,4 milliards de dollars, malgré des opérations importantes comme Eversholt (2,7 milliards) ou RAC (plus de 1 milliard), alors que le marché français a été l’un des plus dynamiques sur le Vieux Continent, à 7,2 milliards de dollars de financements LBO, avec l’opération sur Spie (1,7) et de nombreux autres, plus petits, sur le midmarket: Delachaux, CEP, Foncia, Photonis, Saverglass, Outremer Telecom, Etanco, Novacap, Webhelp.

En Asie, le marché semble enfin décoller un peu, à 8,4 milliards de dollars, avec des banques comme Mizuho, HSBC, Credit Suisse, UBS ou Sumitomo Mitsui.

A lire aussi