DETTE EMERGENTE Deutsche Bank, HSBC et Citi dominent

le 05/05/2011 L'AGEFI Hebdo

Deutsche Bank et HSBC sur la dette souveraine

Alors que la dette émergente (souveraine et corporate) est devenue un thème d’investissement à la mode, ce classement réalisé avec Dealogic montre que le marché primaire continue globalement de progresser à plus de 210 milliards de dollars en 2011 (au 26 avril). Les émissions de dette souveraine émergente ont cependant diminué de 24 % à 59,8 milliards de dollars (en 139 émissions par des Etats, entités publiques ou agences et banques centrales). Sur ce segment, Deutsche Bank et HSBC sont les teneurs de livres qui dominent - comme l’an dernier dans l’ordre inverse, devant JPMorgan, Citi et BNP Paribas. La banque française progresse surtout dans les pays CEEMEA (Europe de l’Est, Moyen-Orient, Afrique), un marché de 33,4 milliards. Les cartes bougent en Amérique latine (mais sur 6,7 milliards seulement) et surtout en Asie, où ces émissions ont le plus ralenti : -34 % avec 19,3 milliards.

Citi sur la dette corporate

Les émissions corporateémergentes ont en revanche progressé de 35 % cette année, avec 151,2 milliards (en 706 émissions). L’Asie représente le plus large marché (102 milliards), faisant la part belle aux banques locales : Bank of China, ICBC, Bank of Communications, devant HSBC. Les principales opérations ont porté sur les groupes énergétiques chinois CNOOC, CNPC, China Resources, etc.

La zone CEEMEA progresse de 51 % (avec 22,5 milliards), au profit d’acteurs comme VTB Capital, Barclays ou Goldman Sachs. Parmi les plus grosses émissions, notons la présence de Eskom et Transet pour l’Afrique du Sud, au milieu d’un peloton d’émissions russes : United Aircraft, Vimpel Com°, Novatek, Gazprom, Alfa Bank, etc.

Enfin, le marché latino-américain atteint 27 milliards, et s’ouvre aux banques locales comme Itau Unibanco ou BTG Pactual (présentes sur une émission de Petrobras de 6 milliards de dollars), même si elles restent dominées par Citi, JPMorgan ou HSBC, bien implantées au Brésil et au Mexique.

A lire aussi