Les dernières heures des OPCI

le 06/10/2011 L'AGEFI Hebdo

C’est à la fin de cette année que devrait disparaître le coup de pouce fiscal octroyé aux foncières Siic (sociétés d’investissement immobilier cotées) et OPCI (organismes de placement collectif en immobilier). L’article 210 E du Code général des impôts

(photo)indique ainsi que tout apport d’immeubles ou droits afférents à un crédit-bail permet au cédant de bénéficier d’une taxation sur plus-value de cession abaissée à 19 % au lieu de 33,33 %. Du coup, la création d’OPCI est allée bon train ces derniers mois. Mis en vente par appel d’offres en novembre 2010, le siège historique de la DCNS a été acquis en septembre dernier par l’OPCI Hertel ID, géré par Amundi. La Caisse d’Epargne Provence Alpes Corse, au côté d’un investisseur institutionnel, a récemment constitué une SPPICAV (société de placement à prépondérance immobilière à capital variable) qui détiendra l’immeuble Cœur Méditerranée, situé à Marseille. En juillet, AG Real Estate a acheté un ensemble immobilier de commerce dans Paris au travers de son OPCI Immo Nation géré par Vendôme Capital Partners, tandis que le gestionnaire allemand Union Investment et le promoteur de centres commerciaux Mercialys (groupe Casino) créaient un OPCI commun pour y loger un premier investissement avec l’acquisition d’un centre commercial près de Bordeaux. En juin, l’OPCI Generali Bureaux géré par Ciloger se portait acquéreur d’un immeuble à usage mixte.

A lire aussi