L’avis de... David Angel, directeur général France d’ITG

« Les ‘dark pools’ répondent à un vrai besoin »

le 22/09/2011 L'AGEFI Hebdo

Par rapport à la transparence « pre-trade », quel est l’intérêt de passer des ordres cachés au « prix de référence » ?

Cela rejoint la notion d’exemption par la taille : l’investisseur qui échange un bloc de grande taille veut en neutraliser l’impact sur le marché, mais un ordre de « petite taille » dans un marché donné pourra être considéré par son exécutant comme encore relativement grand à un instant T dans un autre cadre. La directive MIF (Marchés d’instruments financiers, NDLR) ne pouvant prévoir ces conditions de marché variables a permis d’éviter la transparence pre-trade, qui risquerait de faire décaler le marché, en « important » un prix de transaction déterminé sur un « marché de référence ».

Dans la logique de « meilleure exécution »...

Exactement, les investisseurs y sont de plus en plus sensibles car cela peut avoir un effet important sur la performance du fonds. Dans cette phase pre-trade, on est toujours dans un arbitrage entre rapidité d’exécution, synonyme de moins de volatilité, et neutralisation de l’impact de marché, synonyme de temps d’exécution allongé. Dans un environnement où la taille moyenne des exécutions aurait été divisée par 3 en trois ans, il est utile de pouvoir exécuter des tailles relativement importantes en « milieu de fourchette ». Sachant qu’il existe des modèles très différents de dark pools MTF, et que tous semblent plus performants (en coûts d’exécution) que les marchés visibles.

Comme Liquidnet, votre « dark pool » offre en plus un système d’aide à la liquidité...

On peut utiliser Posit de manière traditionnelle (avec un engagement ferme), dans le cadre des services de courtage via les algorithmes d’ITG (en fixant par convention un certain niveau de participation à Posit), ou depuis 2008, dans le cadre d’un service d’alertes à destination des gérants. Tous les membres de Posit peuvent rendre leurs ordres éligibles à ce système, et tous les investisseurs buy-side dotés d’une interface électronique pourront alors recevoir une alerte les informant qu’il existe à cet instant dans Posit de la liquidité convergente avec leurs ordres, même si ceux-ci ont déjà commencé à s’exécuter par ailleurs sur une autre plate-forme. L’alerte n’apporte aucune information sur le prix et la taille, mais laisse penser qu’il y a moyen de gagner en temps d’exécution. La spécificité de notre système : notre contrepartie liquide peut être multilatérale (et non bilatérale), composée de plusieurs intervenants.

A lire aussi