Crédits syndiqués: JPMorgan toujours loin devant

le 06/03/2014 L'AGEFI Hebdo

Hausse globale

Qui a dit que les banques ne prêtaient plus ? Sur l’année écoulée (au 15 février 2014 par rapport au 15 février 2013), le montant global des crédits syndiqués par les établissements teneurs de livres ont progressé de 14 % en valeur, pour atteindre l’équivalent de 4.300 milliards de dollars, et de 5 % en nombre, avec 9.232 prêts, selon ce classement proposé par Dealogic. Dans ce contexte, JPMorgan reste de loin le leader, devant Bank of America ML, elle-même loin devant Citi et Wells Fargo.

Ce marché des prêts syndiqués concerne encore majoritairement les Etats-Unis, où il progresse même de 22 % (2.220 milliards de dollars), avec à peu près les mêmes banques, et pour l’essentiel de grands emprunteurs bien notés comme Verizon (61 milliards), General Electric (22,5 milliards) ou Softbank (19,9 milliards), notamment avec le retour des fusions-acquisitions. Le marché des prêts à effet de levier (à des entreprises non investment grade et à des opérations de leveraged buy-out, LBO) progresse aussi de 26 % aux Etats-Unis (1.200 milliards), toujours avec les mêmes acteurs. En revanche, après un début 2013 tonitruant (avec Heinz, pour 13,6 milliards, et Dell, pour 6,3 milliards), les LBO loans diminuent de 99 à 84milliards de dollars environ, ce marché particulier étant dominé par Credit Suisse, Barclays et RBC

BNP Paribas en Europe

Sur le Vieux Continent, c’est BNP Paribas qui devance désormais Deutsche Bank et UniCredit sur les prêts syndiqués, en progression de 10 % au total (667 milliards d’euros), grâce à des opérations pour Glencore Xstrata (13 milliards), Rosneft (10,6), Enel (9,4), Alstom, Daimler (9), Sanofi (7)… Le marché des prêts à effet de levier gagne 38 % (201 milliards), avec à peu près les mêmes acteurs, et celui des LBO loans, 43 % (37 milliards), avec des opérations comme Virgin Media (3,5 milliards), DE Master Blenders (3,3), Ista Int. (2,3), Springer Science+Business (1,9), RBS Worldpay (1,7), ou encore Allflex (690 millions) et OGF (635 millions) en France. Sur ce segment, Bank of America ML, UniCredit, Goldman Sachs et JPMorgan ont été les plus actives cette année.

 Ces prêts syndiqués restent assez limités en Asie (hors Japon) : 320 milliards de dollars, dont la moitié de prêts non investment grade, et moins de 3 milliards de LBO loans.

A lire aussi