Crédits bancaires syndiqués - JPMorgan rivé à la première place.

le 11/10/2012 L'AGEFI Hebdo

Leadership américain

JPMorgan garde la tête du classement des arrangeurs de crédit syndiqué aux entreprises non financières. Aussi bien dans le monde qu’en Amérique du Nord, le numéro un devance largement les autres acteurs, tout en engrangeant moins d’opérations que Bank of America Merrill Lynch, juste après lui. Le classement mondial porte la marque de la crise bancaire européenne à partir de l’été 2011 avec notamment le recul de BNP Paribas de la 6eà la 12eplace. Le nombre d’opérations conduites par la première banque d’Europe régresse de 46 %, signe que l’évolution vers un modèle « originate-to-distribute » reste en cours d’élaboration. Crédit Agricole, au 14e rang l’an dernier, sort du classement. Il est vrai aussi que globalement, les grands corporatesont plus que jamais privilégié les emprunts obligataires ces derniers mois. De même, les LBO (leveraged buy-out) ont été plus rares. De fait, même pour le numéro un américain, la baisse des encours atteint près d’un tiers.

Infrastructures

En Europe, Deutsche Bank supplante BNP Paribas en tête de classement et JPMorgan remonte de la dixième à la deuxième place. Pour n’être plus qu’en troisième position, BNP Paribas emmagasine le plus grand nombre d’opérations (82). Crédit Agricole (6e), Natixis (14e) et Société Générale (15e) sont parvenus à rester dans le peloton gagnant des prêteurs. En France même, les acteurs nationaux restent en tête, sinon en montants, du moins en volumes d’opérations pour Société Générale (13 crédits arrangés). Parmi les importantes transactions signées sur la période, on note la forte part des financements d’infrastructures, avec 3,5 milliards d’euros de crédit syndiqué en faveur d’APRR (Autoroute Paris-Rhin-Rhône), 2 milliards pour l’autoroute de contournement de Nîmes-Montpellier et 1,8 milliard d’euros pour ASF (Autoroute du Sud de la France). Mais la plus grosse opération a tout de même concerné une transaction de fusion-acquisition, avec GDF Suez qui est monté à 100 % dans International Power moyennant un crédit de 6 milliards d’euros en avril dernier.

A lire aussi