La construction de la BPI achevée en mai

le 31/01/2013 L'AGEFI Hebdo

Dividendes. Nicolas Dufourcq a expliqué aux parlementaires qui ont voté en faveur de sa candidature comme directeur général de la Banque publique d’investissement (BPI) que celle-ci « ne sera définitivement opérationnelle que lorsque les apports auront été réalisés, après la clôture des comptes annuels » et les accords des autorités de la concurrence, « normalement en mai ». La compagnie financière coiffera deux filiales : la banque, soit Oséo « qui gardera ses actionnaires minoritaires », et BPI Investissement. Elle sera dotée d’un comité de direction « très normatif » où seront représentés ses six métiers. L’actuel directeur financier d’Oséo sera celui de la BPI. Par ailleurs, l’organisation laissera « peu de place au risque de conflit d’intérêts entre les deux filiales », a-t-il assuré. Avouant découvrir « le drame français - l’export - », il a souligné « l’urgence absolue : la trésorerie des PME ». Et souhaité que les dividendes de la BPI soient affectés à sa filiale bancaire.

A lire aussi